Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Nestlé

dimanche 10 février 2013, par Ingalañ

Parmi les sociétés transnationales dominant l’alimentation mondiales, désigner la plus détestable n’est pas évidant tellement leurs pratiques et les conséquences dramatiques se ressemblent. Si entre deux nausées notre estomac balance, Nestlé, le plus puissance groupe agro-alimentaire au Monde semble tout de même tenir le haut du pavé d’un capitalisme sauvage et meurtrier.

L’or blanc

En 1998, Nestlé a créé une nouvelle marque d’eau en bouteille, Pure Life, déjà distribuée dans une trentaine de pays. Le Pakistan a servi de marché test. A Lahore, l’activité qui consiste à prendre l’eau des pauvres paysans pour la vendre aux riches citadins ressemble à une caricature du jeux de massacre capitaliste.

Apparaissant à plusieurs reprises dans le documentaire We Feed the world (2005), Peter Brabeck, alors PDG et depuis président du conseil d’administration de Nestlé, déplore le point de vue « extrême » de certaines ONG selon lesquelles « l’eau est un droit humain ». Il rappelle avec raison que l’eau a une valeur inestimable, et en conclut donc … qu’il faut la vendre. En 2010, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards d’euros avec l’eau. Nestlé est le n°1 mondial de la vente d’eau en bouteille. Et Brabeck de préciser, entendu cette fois-ci dans le reportage Nestlé et le business de l’eau en bouteille : « J’ai beaucoup réfléchi. Qu’est qui pourrait garantir encore 140 ans d’existence à notre entreprise ? La réponse est claire, c’est l’eau ». Il y en a qui réfléchissent et hop, des milliers de morts, des dysenteries en veux-tu en voilà, des populations assoiffées.

We feed the world – (lien)

Nestlé et le business de l’eau en bouteille – (lien)

Article en construction

Accueil > Boycott > Nestlé
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0