Ingalan

Ingalañ


Commerce équitable local et International.
Luttes et alternatives sociales et écologiques
Thomas Sankara : Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer d'aide

Port-Navalo renoue avec la tradition du cabotage à la voile - Arzon

vendredi 23 septembre 2011, par Ingalañ

“Ouest-France / Bretagne / Vannes / Arzon / Archives du mercredi 14-09-2011
Port-Navalo renoue avec la tradition du cabotage à la voile - Arzon
mercredi 14 septembre 2011 Hervé Le Gal, président de l’association Ingalan (à gauche), Max Jacobée, conseiller municipal en charge des affaires portuaires, Alain Connan, président de l’association Poent eo (à droite) ont participé hier au chargement de trois tonnes de marchandises bio bretonnes à bord de Notre-Dame-de-Rumengol à Port-Navalo.

C’est une image d’un autre temps qui a été ravivée, hier, sur les quais de Port-Navalo. Vers 16 h 30, sous les yeux ébahis de nombreux curieux, la gabarre Notre-Dame-de-Rumengol a accosté pour charger huit palettes, soit près de trois tonnes de denrées « made in Bretagne ». « Il s’agit uniquement de produits bio : du jus de pomme et du cidre de Molac, de la bière de Saint-Gravé sans oublier de la limonade, de la soupe de poisson, des biscuits », précise Hervé Le Gal, président de l’association Ingalan, engagée dans la promotion et le développement du commerce équitable.

Avec Poent eo dont il est membre actif, il milite pour réhabiliter le transport de marchandises à la voile. Ensemble, ils ont affrété le bateau brestois. L’équipage composé de trois marins professionnels et de membres des deux associations larguera ce matin les amarres.

« Penser à l’avenir sans pétrole »

Le vieux gréement, qui a conservé une cale en capacité d’accueillir une cargaison, prendra la direction de Bordeaux. Là-bas, les 17 et 18 septembre, à l’invitation de la ville qui programme les Journées du patrimoine, ils monteront un village solidaire.

Tous les produits y seront vendus. L’équipage chargera ensuite trois tonnes de vins biologiques qu’il acheminera jusqu’en Bretagne. Le vin sera débarqué le 21 septembre à Port-Navalo, puis le 24, une fête de clôture de l’opération y sera organisée.

A cette occasion, les organisateurs martèleront le même message qui les anime depuis de nombreuses années mais qui, aujourd’hui, devrait trouver des oreilles plus attentives. « Il est urgent de prendre son temps et de penser à l’avenir sans pétrole », estime Hervé Le Gal.

Pour Alain Guillard, secrétaire de Poent eo, « on ne peut pas continuer à dépenser chaque jour l’équivalent en pétrole d’un lac d’une superficie d’un kilomètre carré et d’une profondeur de quinze kilomètres. Les stocks s’épuisent. Il faut penser au futur... »

L’objectif des deux associations est de mettre en place une activité maritime régulière entre la Gironde et la Bretagne, en proposant des produits biologiques locaux. Le projet prévoit d’établir des comptoirs maritimes sur le parcours. « Port-Navalo pourrait être l’une de ces étapes », propose Max Jacobée, conseiller municipal en charge des affaires portuaires qui verrait même d’un bon oeil « un départ de ligne de cabotage depuis Arzon ».

« Mais notre projet ne s’arrête pas là, poursuit Alain Guillard. Nous envisageons de construire un cargo à voile, le Praocargo, ayant la capacité de transporter plus de 400 tonnes de marchandises ». Il espère que le démarrage du chantier pourra démarrer d’ici deux ans.

Le 24 septembre, fête de clôture à Port-Navalo, à partir de 15 h avec marché équitable, repas bio et fest-noz animé par Taillevent, David Pasquet trio, Madec-Dréano, Brelet-Parpaillon.
Lionel CABIOCH.”

Voir en ligne : OUEST FRANCE

Accueil > On parle de nous ... > Port-Navalo renoue avec la tradition du cabotage à la voile - (...)
SPIP | squelette | | Mentions légales | Crédits | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0